Archives de la Catégorie : Textes

Mar 13

LA PLUS BELLE CONJONCTION DE L’ANNEE

En ce moment, pas moins de trois planètes se donnent rendez-vous à l’Est, juste avant le lever de Soleil.

Dès 4h00 du matin, pour les observateurs ayant un horizon bien dégagé vers l’Est (Bastia et la Plaine Orientale) et à partir de 4h30 – 05h00 pour Ajaccio et les observateurs de la Côte Occidentale (selon la hauteur des collines ou des montagnes).

Jusqu’au 18 mars 2020, elles apparaîtront sur la même ligne, dans l’ordre suivant : Mars, Jupiter puis Saturne.

Mars est reconnaissable à sa couleur orangée ; Jupiter, de couleur blanche, est la plus brillante ; Saturne, également de couleur blanche, est moins brillante que Jupiter.

Mars, étant plus proche de la Terre et par conséquent du Soleil, elle se déplace plus vite que Jupiter et Saturne (Loi de Kepler). L’intérêt d’une observation étalée sur la deuxième quinzaine du mois de mars, sera de voir la planète Mars, en perspective, « rattraper » d’abord Jupiter, la dépasser, puis rejoindre Saturne.

Ainsi, au fil du mois, la position relative des astres va changer :

  • Jusqu’au 19 mars, la planète Mars sera à droite de Jupiter,
  • Le matin du 20 mars, la planète rouge sera à seulement 1° de Jupiter,
  • Le 26 mars, la planète Mars sera entre Jupiter et Saturne, exactement à égale distance des deux,
  • Le 31, Mars rattrapera Saturne.

Mais, ce n’est pas tout !!!

Le 18 mars 2020, la Lune, viendra se mêler à ce ballet céleste.

Si la configuration entre ces quatre astres sera la plus spectaculaire le matin du 18 mars, le lendemain, 19 mars, la Lune, qui sera déjà un peu plus à l’Est de Saturne, nous offrira une  « lumière cendrée » plus intense.

Un petit rappel de ce qu’est la « lumière cendrée » : la Terre, comme la Lune, est éclairée par le Soleil et renvoie donc, vers la Lune, une partie de la lumière reçue du Soleil. la Terre étant plus grande que notre satellite, la quantité de lumière renvoyée suffit à éclairer d’une couleur « cendrée » la partie de la Lune encore dans la nuit. On appelle aussi cela un « clair de Terre » sur la Lune.

La lumière cendrée me fait toujours penser à ces vers de Victor Hugo (La Légende des Siècles) :

Les astres émaillaient le ciel profond et sombre ;

Le croissant fin et clair parmi ces fleurs de l’ombre

Brillait à l’occident, et Ruth se demandait,

Immobile, ouvrant l’oeil à moitié sous ses voiles,

Quel Dieu, quel moissonneur de l’éternel été,

Avait, en s’en allant, négligemment jeté

Cette faucille d’or dans le champ des étoiles.

.

Ne ratez pas ce splendide rendez-vous céleste que nous offre la nature car l’an prochain, Jupiter et Saturne seront à nouveau là mais Mars sera absente.

Pour les passionnés de mythologie, ce sera un spectacle somptueux et inoubliable. Imaginez un peu :

Mars, Dieu romain de la guerre (assimilé chez les Grecs à Ares), sera suivi de Jupiter, son père (Zeus chez les Grecs), et de Saturne, son grand-père (Chronos chez les Grecs et père de Zeus). Tout cela sur un fond de ciel assimilé au Dieu grec Ouranos (le ciel étoilé), époux de Gaïa, notre Terre.

Si on compte Vénus, qui brille le soir de mille feux au couchant, ce ne sont pas moins de 5 générations de Dieux et Déesses qui veillent sur nous au moment où nous célébrerons la Miséricorde !

Au 17 ème siècle, la Madunuccia nous a protégé de la peste. Alors, en cette période de danger sanitaire, pouvait-on rêver meilleure protection céleste ?

Pour observer les satellites de Jupiter et les anneaux de Saturne, rassurez-vous, les deux géantes seront observables en été, en début de nuit, après le coucher de Soleil.

 Lucien Luciani, Président du C.A.A.

Mar 04

« LES ETOILES : UNE VIE APRES LA MORT » le VENDREDI 13 MARS 2020 > Conférence reportée

AFFICHE Conf. Paul 13 mars Etoiles v3

INFORMATION IMPORTANTE : En raison de l’actualité et en accord avec le Syndicat Mixte du Grand Site de la Parata, la conférence, prévue vendredi 13 mars 2020, est reportée à une date ultérieure. 

******

Cette conférence, conçue et animée par Paul DEDIEU, Membre et Président d’Honneur du Club Ajaccien d’Astronomie, sera présentée le VENDREDI 13 MARS 2020 à 18h30 à la Maison d’Accueil du Grand Site de la Parata.

Entrée : 5 € par personne.

La conférence sera suivie, à 21h30, d’une soirée d’observation au télescope et de découverte du ciel à notre Observatoire du Centre Scientifique de Vignola. Conservez votre ticket d’entrée à la conférence, il vous permettra, également, d’assister à la soirée d’Observation.

.

PETITE PRÉSENTATION DU SUJET :

L’étoile se définit, en général, comme une sphère de gaz autogravitante produisant sa propre énergie par réactions nucléaires dans son coeur.

Or, l’Univers contient des étoiles de natures différentes qui ne répondent pas à cette définition, et la liste est longue.

Parmi les plus intéressantes figurent les étoiles « mortes », issues de la définition ci-dessus. Ce sont en particulier:

  • Les naines blanches : Restes d’étoiles de la taille du Soleil qui, après avoir épuisé leur carburant, l’Hydrogène, se trouvent ramenées à la taille de la Terre avec une très grande densité et donc une forte gravité. Avides de matière, elles peuvent grossir jusqu’à une masse qui les fait exploser en « chandelle standard », objet qui devient un outil de mesure des distances dans la galaxie par le fait qu’elles ont toutes la même luminosité. La mesure de la variation de la lumière, quand elle se déplace, permet alors de déterminer la distance.
  • Les Pulsars : Résultat de l’effondrement d’une étoile plus massive que le Soleil, les Pulsars sont des objets, lorsqu’ils sont « millisecondes » (plusieurs centaines de tours par seconde), qui peuvent fonctionner comme des satellites de communication à l’échelle de la Galaxie. Ils permettraient ainsi le guidage pour la navigation galactique future.
  • Les Ondes Gravitationnelles : Elles sont la conséquence de la rencontre de deux objets massifs comme les Trous Noirs ou les étoiles à neutrons. Annoncées dans la théorie de la Relativité, elles n’ont été découvertes qu’en 2015. Elles sont certainement un outil précieux pour la recherche en astronomie et astrophysique car, de nature mécanique, elles complètent les autres moyens jusqu’à présent basés sur les ondes électromagnétiques. Mais surtout, elles pourront permettre à la recherche scientifique de se rapprocher de l’origine du Big-Bang, la lumière n’étant apparue que 380.000 ans après cet évènement.

cycle-de-vie-du-soleilLe Soleil, de la naissance à la mort

(crédit photo: comprendrelastronomie.wordpress.com)

.

Renseignements au 06.84.75.71.78.

Fév 12

LES CALENDRIERS : ROMAIN, JULIEN, GREGORIEN le VENDREDI 21 FEVRIER 2020

AFFICHE Conf. Calendriers21.02.20Ne vous êtes-vous jamais posé de questions sur notre calendrier actuel, dit Grégorien ? Pourquoi est-il nommé ainsi ? Quand est-il entré en vigueur  et pourquoi ?

Pourquoi l’année 2020 est-elle bissextile ? D’où vient ce mot ? Pourquoi ajouter un jour spécialement en février et pas dans un autre mois ?

Pourquoi les mois de septembre, octobre, novembre et décembre, qui ont respectivement les préfixes 7, 8, 9 et 10 sont-ils les 9e, 10e, 11e et 12e mois de l’année ?

Pourquoi l’alternance des mois de 30 et 31 jours (hormis le mois de février) n’est-elle pas respectée pour les mois de juillet et août qui se succèdent tous les deux avec 31 jours ? (Non ! Ce n’est pas à cause de l’astuce mnémotechnique apprise aux enfants où les mois de juillet et août tombent tous les deux sur les bosses de nos phalanges !!! Pour ceux qui ne le savent pas, cette astuce consiste, sur nos deux poings fermés, à énumérer les mois sur les bosses et les creux de nos phalanges, les bosses correspondant aux mois longs et les creux aux mois courts).

Autant de questions auxquelles il sera répondu en venant assister à la conférence qui sera donnée par Lucien LUCIANI, Président du Club Ajaccien d’Astronomie, le VENDREDI 21 FEVRIER 2020 à 18h30 à la Maison d’Accueil du Grand Site de la Parata.

.

Entrée : 5 € par personne.

La conférence sera suivie, à 21h30, d’une soirée d’observation au télescope et de découverte du ciel à notre Observatoire du Centre Scientifique de Vignola. Conservez votre ticket d’entrée à la conférence, il vous permettra, également, d’assister à la soirée à l’Observatoire.

Renseignements : 06.84.75.71.78.

Jan 03

Pace è Salute 2020

Pace è Salute

(Arc en ciel au-dessus de notre Observatoire lors de l’après-midi d’observation du Transit de Mercure le 11 novembre 2019)

Le Club Ajaccien d’Astronomie vous présente ses meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2020 et vous souhaite de beaux ciels étoilés.

Déc 14

UNE BELLE FAÇON D’OBSERVER LES GEMINIDES

Resized_20191213_222642_76381111001Voila une passionnée qui n’a pas hésité à braver le froid en installant son « camp de base d’observation », comme elle le nomme elle-même, sur sa terrasse pour guetter les Géminides. Une installation bien douillette aux couleurs de saison… rouge, comme l’habit du Père Noël .

Laurence nous a confié qu’elle a pu voir 4 belles Géminides avant que Morphée ne la prenne dans ses bras.

Déc 04

MERCI A NOTRE GENEREUX DONATEUR MR GUYOT

IMG_033111Nous vous présentons notre nouveau télescope C9 de 235 mm sur monture azimutale.

Ce magnifique cadeau, accompagné de son trépied, d’une mallette remplie d’accessoires et d’une batterie de rechange, a été généreusement offert au Club par Monsieur Patrick GUYOT de PROPRIANO.

Monsieur GUYOT a indiqué avoir choisi notre Club car il a été séduit par notre site internet et la diversité des publications.

Monsieur GUYOT, les membres du Club Ajaccien d’Astronomie vous remercient chaleureusement. Nous penserons à vous lors de nos soirées d’observation auxquelles, bien évidemment, vous serez toujours le bienvenu.

IMG_033611

 

 

 

 

Nov 06

EVENEMENT EXCEPTIONNEL : OBSERVATION DU TRANSIT DE MERCURE LE 11 NOVEMBRE 2019

photo transit mercure nov 06..(photo du transit de Mercure de novembre 2006. crédit photo : Fred Espenak – Sky & Télescope)

Le Lundi 11 novembre 2019, à partir de 13h35 TL, la planète MERCURE passera devant le disque solaire. Cela s’appelle un « transit » et c’est un évènement exceptionnel.

Lundi prochain, 11 novembre, dès 13h35 TL, un petit confetti noir va apparaître par la gauche, sur le fond jaune du disque solaire et mettra 5h30 à le traverser par son milieu. Ce petit point noir sera la planète Mercure. En astronomie, cela s’appelle un « transit ».

Planète la plus proche du Soleil, baptisée du nom latin du messager des Dieux, Mercure (Hermes pour les Grecs) est la plus petite des planètes principales de notre système solaire. Environ trois fois plus petite que notre Terre avec ses 4879 km de diamètre, elle met 88 jours pour faire le tour complet du Soleil dont elle est distante, en moyenne, de 58 millions de km (46 millions de km au plus près et 70 au plus loin).

Lundi, Mercure traversera exactement le milieu du disque solaire. Cependant, en Corse et en Europe occidentale, le transit de Mercure ne pourra pas être vu dans sa totalité car le Soleil se couchera avant le passage complet de Mercure. En Corse, le phénomène ne pourra donc être observé que du début, à 13h35, jusqu’au coucher du Soleil à 17h08 pour Ajaccio ou 17h03 pour Bastia. A ce moment là, Mercure se trouvera à peu près au milieu du disque solaire.

Qu’est-ce qu’un « transit » ?

Plus rare qu’une éclipse de Lune ou de Soleil, un « transit » est le passage d’une planète devant le disque solaire. Pour cela, l’alignement Terre-Planète-Soleil doit être parfait. Pour nous terriens, un transit de planète ne peut concerner que les deux planètes dites « intérieures », c’est-à-dire les deux planètes tournant autour du Soleil à l’intérieur de l’orbite de la Terre, à savoir Mercure et Vénus.

Pour un observateur terrestre, si les révolutions des planètes étaient toutes situées dans le plan de l’écliptique (plan de la révolution de la Terre autour du Soleil), Mercure et Vénus passeraient régulièrement devant le disque solaire et nous aurions un « transit » de Mercure tous les 116 jours et un « transit » de Vénus tous les 584 jours. Mais ce n’est pas le cas car toutes les planètes ont des orbites inclinées par rapport au plan de l’orbite terrestre autour du Soleil : 7° pour Mercure et 3,39° pour Vénus. Ainsi, quand Mercure et Vénus s’interposent entre le Soleil et la Terre, l’alignement est loin d’être toujours parfait.

Voir Mercure passer devant le Soleil est donc un phénomène assez rare qui ne se produit en moyenne que 13 fois par siècle. Le prochain passage n’aura d’ailleurs lieu que le 13 novembre 2032, dans 13 ans.

C’est ce qui fait de ce « transit » de Mercure un évènement exceptionnel.

Les transits de Mercure ont lieu en mai ou en novembre. C’est au mois de mai, lors de l’aphélie, que le diamètre angulaire de Mercure est le plus grand : 12 secondes d’arc, au lieu de 10 secondes d’arc en novembre, lors du périhélie.

POUR PERMETTRE AU PUBLIC D’OBSERVER CE SPECTACLE, LE CLUB AJACCIEN D’ASTRONOMIE OUVRIRA SON OBSERVATOIRE DU CENTRE SCIENTIFIQUE DE VIGNOLA LE LUNDI 11 NOVEMBRE 2019 A PARTIR DE 13H15, JUSQU’AU COUCHER DU SOLEIL.

Le Club mettra à disposition des visiteurs un « solarscope » (observation en projection), trois télescopes de 200, 280 et 360 mm équipés des filtres solaires agréés et indispensables pour une observation en toute sécurité. Les membres du Club se feront un plaisir de répondre aux questions du public. Le rapport de taille entre le disque solaire et celui de Mercure rendra quasiment impossible une observation à l’œil nu. A titre indicatif, si la planète Mercure était représentée par une pièce d’un euro, le disque solaire, en proportion, serait une sphère de 6,50m de diamètre placée à 270m. Ainsi, le disque de Mercure sera plus petit qu’une tête d’épingle tenue à bout de bras.

C’est pourquoi il est recommandé de venir observer au télescope ou de regarder avec des instruments personnels (jumelles, lunette) à condition qu’ils soient équipés de filtres agréés à placer  devant l’objectif et non derrière l’oculaire.

Attention : il est extrêmement dangereux, même une fraction de seconde, de regarder le Soleil directement à l’œil nu sans protection agréée. Cela peut entraîner des lésions graves et irréversibles. Assurez-vous toujours que l’instrument optique (caméra, appareil photo, jumelles, lunette, télescope) dans lequel vous vous apprêtez à observer le Soleil, soit équipé d’un filtre homologué ! (voir, à la fin, une liste non exhaustive des objets à ne surtout pas utiliser).

.

Données du transit pour la Corse en TL (heure locale) (source : IMCCE) :

  • 1er contact :             13h35 – entrée dans le disque solaire – Tangent extérieur
  • 2e contact :              13h37 – entrée dans le disque solaire – Tangent intérieur
  • milieu du transit :   16h19 – Mercure sera pratiquement au centre du disque solaire
  • coucher du Soleil : 17h08 à Ajaccio – 17h03 à Bastia
  • 3e contact :             19h02 – sortie du disque solaire – Tangent intérieur – invisible – Soleil sous l’horizon
  • 4e contact :             19h04 – sortie du disque solaire – tangent extérieur – invisible – Soleil sous l’horizon

passage de mercure 11.11.19 (source Xavier Jubier)(Source : Xavier Jubier)

.

Zones de visibilité dans le monde :

1) Observation partielle : Europe occidentale (Corse, France, Portugal, Espagne, Allemagne, Royaume Uni, Grèce), Europe centrale jusqu’à la Russie : de 13h35, heure française, jusqu’au coucher du Soleil.

2) Observation complète : côtes Est du Canada et des Etats Unis, Amérique centrale et toute l’Amérique du Sud.

3) Non visible : Asie et Océanie.

passage de mercure zone de visibilité.

Caractéristiques de Mercure :

  • Diamètre : 4880 km
  • Distance au Soleil : entre 46 et 70 millions de km
  • Période de révolution sidérale : 88 jours
  • Période de révolution synodique : 116 jours
  • Température : entre – 180° et + 430°.
  • Aucun satellite.

.

Prochains transits de Mercure :

  • Samedi 13 novembre 2032
  • Lundi 7 novembre 2039
  • Vendredi 7 mai 2049
  • Mardi 9 novembre 2052
  • Mercredi 10 mai 2062
  • Mercredi 11 novembre 2065

Alors, ne ratez pas le rendez-vous du lundi 11 novembre 2019 !!!

.

Concernant le transit de Vénus, le dernier a eu lieu le 6 juin 2012 et le prochain aura lieu dans 98 ans, le 11 décembre 2117 !

.

ATTENTION : voici une liste, non exhaustive, de filtres qu’il ne faut en aucun cas utiliser pour observer le Soleil :

  • des jumelles, une lunette ou un télescope sans les filtres agréés,
  • une lame de verre passée à la bougie,
  • un ou plusieurs CD superposés,
  • un filtre neutre photographique en verre ou en gélatine,
  • deux filtres polarisants croisés,
  • un filtre improvisé avec des négatifs de films argentiques couleurs ou N&B ou avec des radiographies,
  • un filtre solaire vissé dans l’oculaire d’un instrument, proscrire notamment tous les filtres marqué « SOLEIL » ou « SUN » parfois livrés avec les lunettes astronomiques,
  • des lunettes de soleil, même plusieurs paires superposées,
  • des emballages alimentaires,
  • et, par précaution, tous les filtres qui ne sont ps réputés homologués !

Les filtres utilisés par le Club sont homologués. Ils ne laissent passer qu’un 100 millième du rayonnement solaire.

.

Contacts pour tous renseignements :

Lucien LUCIANI : 06.84.75.71.78

Paul DEDIEU : 06.60.59.47.82

Jean Pierre ROUX : 06.11.58.12.18

Oct 08

FETE DE LA SCIENCE le 11 OCTOBRE 2019

Dans le cadre de la « Fête de la Science », le Club Ajaccien d’Astronomie accueillera le public à son Observatoire du Centre Scientifique de Vignola, Route des Sanguinaires, le vendredi 11 octobre 2019 à partir de 21h30.

Au programme de la soirée : Conférence de Monsieur Paul DEDIEU, membre du Club, sur le thème : « Les étoiles, leur vie après la mort ». Certaines étoiles, après avoir explosé, permettent, en mesurant la variation de leur éclat en fonction de leur distance, de mesurer l’expansion de l’Univers.

La conférence sera suivie, si la météo est favorable, d’une découverte du ciel avec observation au télescope.

Recommandations :

  • il est inutile de réserver pour cette soirée,
  • il est interdit de pénétrer en voiture dans l’enceinte de l’Observatoire, le parking destiné au public est situé sur la droite avant le panneau indiquant l’entrée du site,
  • pas de lumière blanche (lampe torche, lampe de téléphone portable…) sur un site d’observation où seule la lumière rouge est acceptée.

Renseignements au : 06.84.75.71.78 ou 06.11.58.12.18.

Août 26

Revue de Presse « LA TETE DANS LES ETOILES »

 

Article publié dans L’INFORMATEUR CORSE NOUVELLE du 23 août 2019

ICN du 23 août 2019 (1sur2)

 

ICN du 23 août 2019 (2sur2)

Août 26

Revue de Presse : « Bolide » du 16 aout 2019

Un superbe article publié dans notre quotidien CORSE MATIN du 24 aout 2019 rédigé par Véronique EMMANUELLI au sujet du « Bolide » observé dans la nuit du 16 août 2019.

CORSE-MATIN du 24 août 2019 IMG_8929

Articles plus anciens «