Ephémérides et Constellation du mois

 

EPHEMERIDES DU MOIS DE SEPTEMBRE 2017

(Les horaires sont donnés en Temps Universel (UTC). Pour obtenir l’heure locale rajouter 2 heures).

 
 Au cours de ce mois de septembre, dans sa course apparente sur l’écliptique, notre étoile passe de la constellation du LION à celle de la VIERGE.
 
La planète MERCURE est visible à l’aube dans la constellation du LION en seconde partie de mois. Elle passe de la constellation du LION à celle de la VIERGE en fin de mois.
 
La planète VENUS est visible dès l’aube dans la constellation du CANCER. Elle passe dans la constellation du LION à partir du 10 septembre.
 
La planète MARS réapparait dans le ciel de l’aube dans la constellation du LION.
 
La planète JUPITER se couche de plus en plus tôt dans la constellation de la VIERGE.
 
La planète SATURNE passe au méridien juste après le coucher du Soleil dans la constellation d’OPHIUCHUS.
 
La planète URANUS, dans la constellation des POISSONS, passe au méridien en seconde partie de nuit.
 
La lointaine planète NEPTUNE devient une cible intéressante dans la constellation du VERSEAU.
         
                                                                                                                                  
VENDREDI 1er SEPTEMBRE :
– A 03h07, au début de l’aurore astronomique, ne manquez pas le beau rapprochement de VENUS à 1° 30′ d’arc sous l’amas ouvert M 44, alias l’Amas de la Crèche, dans la constellation du CANCER.
– L’équation de temps s’annule, ce qui veut dire qu’à 11h22 à BASTIA, le midi solaire vrai correspond au midi solaire moyen.
A 12h00, c’est le début du 2457998 ème jour Julien.
A 18h00, lorsque la planète SATURNE passe au méridien dans la constellation d’OPHIUCHUS, l’ordre des satellites d’Est en Ouest est le suivant, TITAN, RHEA. Au Sud de l’anneau on peut distinguer MIMAS et TETHYS. DIONE se trouve au Nord de l’anneau et à l’Ouest de Saturne nous avons les satellites ENCELADE et HYPERION.
A 18h30, le satellite GANYMEDE sort du cône d’ombre de JUPITER. Les satellites IO, EUROPE et CALLISTO sont alignés à l’Est de la planète.
A 19h53, lorsque la LUNE gibbeuse franchit le méridien, elle est au plus bas à 27° 24′ d’arc au-dessus de l’horizon dans la constellation du SAGITTAIRE.
 
SAMEDI 2 SEPTEMBRE :
A 00h07, la planète MERCURE est en conjonction géocentrique en Ascension Droite à 4° 06′ d’arc au-dessus de la planète MARS dans la constellation du LION.

 

 DIMANCHE 3 SEPTEMBRE :
A 04h07, la planète MERCURE se lève à 3° 29′ d’arc sous la planète MARS dans la constellation du LION.
 
LUNDI 4 SEPTEMBRE :
A 10h29, la planète NEPTUNE passe au périgée à une distance géocentrique de 28,9388 UA, soit 4 milliards 329 millions 168 mille 025 km.
 
MARDI 5 SEPTEMBRE :
A 05h28, la planète NEPTUNE, dans la constellation du VERSEAU, est en opposition avec le Soleil.
 
MERCREDI 6 SEPTEMBRE :
A 07h03, c’est la Pleine LUNE dans la constellation du VERSEAU.
 
JEUDI 7 SEPTEMBRE :
A 23h19, le satellite TITAN atteint son élongation occidentale à 2′ 55″ d’arc à l’Ouest de SATURNE.
 
VENDREDI 8 SEPTEMBRE :
A 19h08, soit 3 heures avant son coucher, les satellites de la planète SATURNE se présentent de la manière suivante : TITAN à l’Ouest, entre TITAN et Saturne nous avons RHEA, ENCELADE et MIMAS qui se trouve au bord de l’anneau, au Nord nous avons HYPERION, TETHYS à l’Est et DIONE au Sud.
 
SAMEDI 9 SEPTEMBRE :
A 06h22, c’est le maximum de l’essaim météoritique des Perséides de Septembre dont le radiant a pour coordonnées : A.D. = 03h 12min. D. = +40°. Elles sont peu nombreuses puisque le Taux Horaire Zénithal n’est que de 3 par heure mais elles sont très rapides avec une vitesse de pénétration de 70 km/s et très brillantes.
 
DIMANCHE 10 SEPTEMBRE :
– A 03h40, la planète MARS se lève dans la constellation du LION. Profitez-en pour observer le rapprochement entre REGULUS à 0° 39′ 18″ d’arc au-dessus de la planète MERCURE.
A 06h31, la planète VENUS entre dans la constellation du LION.
 
MARDI 12 SEPTEMBRE :
A 10h17, la planète MERCURE atteint son élongation occidentale à 17° 56′ d’arc à l’Ouest du Soleil.
 
MERCREDI 13 SEPTEMBRE :
– A 06h25, le Dernier Quartier de LUNE se produit dans la constellation du TAUREAU.
– A 16h04, notre satellite passe au périgée à une distance géocentrique de 369.860 km.
 
JEUDI 14 SEPTEMBRE :
– A 02h58, la planète SATURNE est en quadrature orientale à 90° à l’Est du Soleil.
A 06h08, la LUNE franchit le méridien au plus haut dans le ciel à 66° 20′ d’arc au-dessus de l’horizon Sud dans la constellation des GEMEAUX.
 
VENDREDI 15 SEPTEMBRE :
– A 12h27, la planète MERCURE passe par son périhélie à 0,30750 UA de notre étoile.
A 20h54, le satellite TITAN atteint son élongation orientale à 2′ 43″ d’arc à l’Est de SATURNE. Sur cet axe Titan Saturne, vous pouvez voir DIONE, ENCELADE et TETHYS au Nord des anneaux. Le satellite MIMAS est au bord oriental de l’anneau, RHEA et HYPERION sont situés dans le secteur Sud-Est.
 
SAMEDI 16 SEPTEMBRE :
A 18h53, le Soleil entre dans la constellation de la VIERGE.
 
DIMANCHE 17 SEPTEMBRE :
A 03h37, ne manquez pas le lever quasi simultané des planètes MARS et MERCURE dans la constellation du LION.
 
LUNDI 18 SEPTEMBRE :
A 02h55, ne manquez pas le rapprochement de la planète VENUS et la LUNE située à 0° 31′ d’arc sous REGULUS dans la constellation du LION.
 
MERCREDI 20 SEPTEMBRE :
A 05h30, c’est la Nouvelle LUNE dans la constellation de la VIERGE.
 
VENDREDI 22 SEPTEMBRE :
A 20h02, c’est l’équinoxe d’Automne.
 
SAMEDI 23 SEPTEMBRE :
A 22h44, le satellite TITAN atteint son élongation occidentale à 2′ 40″ d’arc à l’Ouest de SATURNE.
 
DIMANCHE 24 SEPTEMBRE :
Le limbe obscur de la LUNE occulte l’étoile γ (gamma) Lib, alias Zuben El Hahrabih, de magnitude 3,91, dans la constellation de la BALANCE.
 
MARDI 26 SEPTEMBRE :
A 08h16, la planète MERCURE entre dans la constellation de la VIERGE.
 
MERCREDI 27 SEPTEMBRE :
A 06h49, notre satellite passe à l’apogée à 404.348 km dans la constellation d’OPHIUCHUS.
 
JEUDI 28 SEPTEMBRE :
– A 02h54, le Premier Quartier de LUNE se produit dans la constellation du SAGITTAIRE.
A 05h34, la planète naine PLUTON est stationnaire en Ascension Droite puis repart dans le sens direct.
A 17h45, notre satellite franchit le méridien à 27° 00′ d’arc au-dessus de l’horizon Sud.
 
VENDREDI 29 SEPTEMBRE :
A 18h40, les satellites de la planète SATURNE se situent sur un axe Nord-Est Sud-Ouest passant au Sud des anneaux. On y trouve TITAN, DIONE, TETHYS et RHEA. Collé contre le bord oriental de l’anneau, vous pouvez deviner MIMAS et ENCELADE. Quant à HYPERION, il faudra le chercher au Nord de SATURNE.
 
 
 
 

LA CONSTELLATION DU MOIS : LE DAUPHIN

              dauphin
 (crédit image : une passion l’astronomie – Eklablog)
 
                                                                             

Cette petite constellation boréale est située au Sud-Est du petit triangle de l’été, à l’Est de la tête de la constellation de l’AIGLE et au Sud de la constellation du CYGNE. Sa forme caractéristique, un losange prolongé d’un arc de cercle, est facilement reconnaissable. Elle était déjà citée par l’astronome grec PTOLEMEE.

Son nom latin est Delphinus, le génitif est Delphini et son abréviation astronomique est Del.

 
Elle est limitée à l’Ouest par les constellations de l’AIGLE et de la FLECHE par 20h 14min en Ascension Droite.
La constellation du PETIT RENARD marque sa limite Nord par + 29° 59′ en Déclinaison.
A l’Ouest ce sont les constellations de PEGASE et du PETIT CHEVAL qui la limitent par 21h 09min en Ascension Droite.
La constellation du VERSEAU maque la limite Sud par + 2° 38′ en Déclinaison.

Elle couvre ainsi 189 degrés carrés, ce qui la place au 69 ème rang des 88 constellations.
 
Dans la mythologie grecque, Poséidon voulait se marier avec la Néréide Amphitrite après l’avoir vu danser sur la plage de Naxos. Celle-ci, craignant ses colères et voulant garder sa virginité, se réfugia dans l’Atlantide, le royaume du géant Atlas.
Poséidon envoie ses émissaires pour l’y chercher.
C’est un certain DELPHINOS qui non seulement retrouva la belle mais su la convaincre d’épouser Poséidon.
En reconnaissance de ce service, Poséidon plaça son image dans les cieux.
 
Si la constellation est connue depuis l’Antiquité, le nom bizarre des deux étoiles principales remonte au début de XIXe siècle. L’astronome Giuseppe Piazzi, celui qui découvrit l’astéroïde Cérès, voulut rendre hommage à son élève et assistant Niccolo Cacciatore. L’abbé Piazzi a donc latinisé le nom de son assistant, ce qui a donné Nicolaus pour Niccolo et Venator (le chasseur) pour Cacciatore, puis inversé l’ordre des lettres. Nicolaus devient ainsi Sualocin et Venator devient Rotanev.
 
L’étoile α (alpha) Del, alias Sualocin, de magnitude 3,77 est distante de 241 al. C’est une étoile binaire dont les composantes A de magnitude 3,863 est une étoile blanche de type B9 V tournant très rapidement sur elle-même. Le compagnon G, de magnitude 6,429 séparé de 9″ d’arc, en fait le tour en 17 ans. La présence des composantes B, C, D, E et F ne sont en fait que des composantes optiques.
 
L’étoile β (bêta) Del, alias Rotanev, est une étoile de magnitude 3,64. C’est une étoile multiple distante de 97 al. Le couple principal est composé de deux sous géantes jaune pâle de type spectral F5 IV respectivement de magnitude 4,114 et 5,023, bouclant leur orbite mutuelle en 26 ans et demi.
 
Marquant le nez du Dauphin, l’étoile γ (gamma) Del est un couple de sous géantes rouge orangé, de magnitude globale de 4,27 distante de 101 al.
 
Le ventre du Dauphin est marqué par l’étoile δ (Delta) Del, une étoile variable intrinsèque oscillant entre les magnitudes 4,38 et 4,49. C’est une géante blanche de type spectral A7 III p. Elle est distante de 230 al.
 
Le début de la queue de l’animal est marqué par l’étoile η (êta) Del, de magnitude 5,39 distante de 173 al. C’est une sous géante blanche de type spectral A3IV
 
L’étoile ε (epsilon) Del, alias Deneb Dulfin, marque la queue du Dauphin. C’est une étoile géante bleu-blanche de type spectral B6 III distante de 359 al.
 
 

 LES OBJETS DU CIEL PROFOND DANS LA CONSTELLATION DU DAUPHIN

TABLEAU-éphémérides

 

 

_____________________________________________________________________________________

RAPPEL DU SENS DES ABRÉVIATIONS UTILISÉES ET DEFINITIONS :

Les Coordonnées célestes sont indiquées sous les termes suivants :
– La longitude d’un astre est l’Ascension Droite exprimée en heures, minutes et secondes à partir du point vernal (point où la trajectoire apparente du Soleil dans le plan de l’écliptique franchit, dans le sens Sud Nord, le plan de l’équateur céleste au printemps) et abrégée en A.D. comme sur le cadran de la montre dont minuit est le zéro.
– La latitude d’un astre est la Déclinaison exprimée en degrés ° , minutes et secondes ‘ ‘  d’arc. Le demi-cercle, dont l’axe passe par les pôles, est divisé  en degrés, minutes et secondes. Le zéro est dans le prolongement de l’équateur céleste et, si la déclinaison est positive, nous sommes dans l’hémisphère Nord. Dans le cas contraire, nous sommes dans l’hémisphère Sud.

Conjonction : une conjonction se produit entre deux astres lorsqu’au cours de leurs trajectoires apparentes ont la même longitude céleste.

 
Distances :
– Les distances sont exprimées dans le système métrique, le mètre abrégé en m, le kilomètre abrégé en km.
– Pour les grandes distances, nous compterons à l’intérieur du système solaire en Unités Astronomiques abrégées en UA. L’Unité Astronomique est le demi-grand axe de l’orbite terrestre atour du Soleil. Elle est égale à 149 597 870 700 km.
Hors système solaire, les distances sont si grandes, qu’il est plus pratique d’utiliser lannée lumière, al en abrégé. l’al vaut 9 460 730 472 580 800 km arrondis à 10 mille milliards de kilomètres.
Pour les objets encore plus lointains, on utilise le parsec (parallaxe/seconde) abrégé en pc. C’est la distance à laquelle est vue l’Unité Astronomique sous un angle d’une seconde d’arc, soit  3,2616 al.
– Pour les objets du ciel profond, situés dans notre Galaxie, on peut trouver des distances exprimées en kiloparsec abrégé en kpc (1 kpc = 1000 pc) et, pour les galaxies lointaines, en mégaparsec abrégé en Mpc (1Mpc = 1 million de pc), voire en gigaparsec abrégé en Gpc (1 Gpc = 1 milliard de pc).
 
Unité de masse :
– La masse solaire, notée M☉  , est égale à la masse du Soleil et est utilisée pour exprimer la masse des étoiles et autres objets massifs.
 
Spectre et taille des étoiles :
Lorsqu’une étoile est observée à travers un instrument appelé Spectroscope, la lumière de celle-ci est décomposée en diverses couleurs allant du violet au rouge sombre et comportant des raies brillantes ou sombres.
Le résultat de l’analyse va nous donner des informations sur la température liée à la couleur et la masse de l’étoile.
Toutes ces étoiles analysées ont donné lieu à une  classification allant des étoiles les plus chaudes émettant principalement dans le violet aux plus froides dont le rayonnement est rouge sombre.
Les températures sont données en degrés Kelvin (° K).
Les étoiles sont donc classées ainsi : W – O – B – A – F – G – K – M – R – N – S et chaque classe est subdivisée en dix tranches allant de 0 à 9. Ainsi, une étoile blanche classée A 0 affiche une température de 10.000 ° K alors qu’une étoile classée A 9 affiche une température de 7.500° K.
spectre-etoilesLes autres classes d’étoiles sont peu lumineuses et ne sont observables qu’avec des instruments spécialisés.
La taille d’une étoile est décrite par une série de chiffres romains et de lettres minuscules qui vont de I pour les grosses à VI pour les plus petites :
I-a : super géante très lumineuse comme Erakis dans Céphée
I-b : super géante moins lumineuse comme Sadalmelek dans le Verseau
II : géante brillante lumineuse comme Pi Aur dans le Cocher
III : géante ordinaire comme Aldébaran dans le Taureau
IV : sous-géante comme Alraï dans Céphée.
V : étoiles naines de la séquence principale comme le Soleil
VI : étoiles sous naines de la séquence principale comme Proxima du Centaure.
 
(Ephémérides et Constellation du mois : Yves ETIENNE)