C3A

Détails de l'auteur

Date d'enregistrement : 1 septembre 2012

Derniers articles

  1. SORTIES ASTRONOMIE EN MER SAISON 2019 : C’EST PARTI — 19 juin 2019
  2. ANIMATIONS ESTIVALES 2019 — 19 juin 2019
  3. « UN CHOEUR DANS LES ETOILES » à CARBUCCIA le SAMEDI 29 JUIN 2019 — 19 juin 2019
  4. « UN CHOEUR DANS LES ETOILES » ALBITRECCIA le SAMEDI 22 JUIN 2019 — 19 juin 2019
  5. « LES TROUS NOIRS » le VENDREDI 14 JUIN 2019 — 11 juin 2019

Articles de cet auteur

Juin 19

SORTIES ASTRONOMIE EN MER SAISON 2019 : C’EST PARTI

_MG_2271 (photo Mr Juy de grenoble 14.6.17)

(photo d’un participant à une soirée en 2017, Mr Juy de Grenoble).

Le Club Ajaccien d’Astronomie a le plaisir de vous annoncer l’ouverture de la saison 2019 des sorties ASTRONOMIE EN MER « Entre Ciel et Mer » à bord d’un vieux gréement l’ATOUT VENT D’EUX.

Croisière inaugurale  le MERCREDI 3 JUILLET 2019.

Au programme de chaque sortie : découverte du ciel et des constellations, initiation à l’orientation grâce aux étoiles, poésie et contes mythologiques en relation avec les objets du ciel observés.

Selon les périodes, l’on pourra observer le passage de la Station Spatiale Internationale (I.S.S.), assister à des couchers de Soleil, des couchers ou levers de Lune, voir des étoiles filantes.

Le Club Ajaccien d’Astronomie est actuellement le seul club en France à proposer ce type d’animation qui, il y a quelques années, a fait l’objet d’un très bel article signé David Fossé, dans la revue « Ciel et Espace ».

Le départ est prévu à 21 h 00 du Quai de l’Amirauté (Jetée du Margonajo), puis navigation dans le golfe d’Ajaccio jusqu’aux Iles Sanguinaires et retour vers 23 h 30 (plan d’accès à l’embarquement ci-dessous).

Ces soirées, grand public, sont programmées tous les mercredis jusqu’au mois de septembre, en fonction de la météo.

En effet, elles se déroulent sous deux conditions essentielles : ciel dégagé et mer d’huile. Elles peuvent donc être annulées le jour même et reportées, principalement à cause de la houle.

Tarif : 30 € par personne (le paiement se fera sur place au moment de l’embarquement).

Renseignements et réservations : Jean Pierre ROUX 06.11.58.12.18.

Recommandations importantes :

  • les places étant limitées, il est obligatoire de réserver rapidement,
  • les personnes s’étant préalablement inscrites sont priées de se présenter à l’embarquement obligatoirement entre 20h15 et 20h30,
  • pour les plus frileux, prévoyez un gilet.

PLAN D’ACCES A L’EMBARQUEMENT :

Plan d'accès embarquement

Juin 19

ANIMATIONS ESTIVALES 2019

I2019

I2019

Juin 19

« UN CHOEUR DANS LES ETOILES » à CARBUCCIA le SAMEDI 29 JUIN 2019

64688322_182904092704656_87838867251527680_oNé de la rencontre de deux passionnés, Jean Pierre ROUX, passionné de chant choral et de mise en scène, et Lucien LUCIANI, passionné d’astronomie, ce spectacle est l’association d’un voyage commenté à travers l’univers et de chants, profanes ou sacrés, interprétés par l’ensemble vocal La Croche Choeur, dirigé par Jean Louis BLAINEAU, chef de choeur et membre du Choeur de Sartène et du Choeur de Corse, accompagné de deux solistes, la pianiste Isabelle CHASSIN et le trompettiste et mandoliniste Joseph CARBONI, le tout sur de très beaux films et des photos exceptionnelles du télescope spatial HUBBLE.

Pour tous renseigments : 06.84.75.71.78 ou 06.11.58.12.18.

SOIREE GRATUITE ET GRAND PUBLIC, n’hésitez pas à venir en famille et entre amis pour un spectacle où l’émotion est garantie.

Juin 19

« UN CHOEUR DANS LES ETOILES » ALBITRECCIA le SAMEDI 22 JUIN 2019

La Mairie d’ALBITRECCIA, l’ensemble vocal LA CROCHE CHOEUR et le CLUB AJACCIEN D’ASTRONOMIE convient le public le SAMEDI 22 JUIN 2019 à 21h30 en l’église Sainte Catherine d’ALBITRECCIA pour un spectacle intitulé « UN CHOEUR DANS LES ETOILES », voyage musical commenté à travers les merveilles de l’univers.

Une seconde représentation de ce spectacle aura lieu le 29 juin 2019 en l’église de CARBUCCIA.

Soirée gratuite et Grand Public, n’hésitez pas à venir en famille et entre amis pour un spectacle où l’émotion est garantie.

Pour tous renseignements : 06.84.75.71.78 ou 06.11.58.12.18.

Juin 11

« LES TROUS NOIRS » le VENDREDI 14 JUIN 2019

cover-r4x3w1000-5cadebdd93968-trou-noir-galaxie

Première image de l’ombre d’un trou noir : le trou noir supermassif du centre de la galaxie M87, observé par le réseau EHT. © The EHT collaboration

Le Club Ajaccien d’Astronomie accueillera le public à son Observatoire du Centre Scientifique de Vignola, Route des Sanguinaires, le VENDREDI 14 JUIN 2019 à 22 h 00.

Au programme de la soirée, exposé de Raymond EMERY, membre du Club, sur LES TROUS NOIRS.

Bien souvent à la Une de l’actualité, les Trous Noirs fascinent autant qu’ils inquiètent.

Pourquoi ces Ogres de l’Univers absorbent-ils tout ce qui se trouve dans leur voisinage ?

On dit que rien ne peut s’échapper d’un Trou Noir. Est-ce vrai ?

Pourquoi les appelons-nous « Trous Noirs » ?

Que se passe t-il dans leur environnement ?

Pour satisfaire la curiosité de tous, la présentation de Raymond restera sur des éléments simples ne nécessitant pas des connaissances mathématiques et physiques complexes.

.

Participation visiteurs : 3 € par personne.

Renseignements au 06.84.75.71.78.

Mai 11

« LES ASTRONOMES DE LA RENAISSANCE » le VENDREDI 17 MAI 2019

Le Club Ajaccien d’Astronomie accueillera le public à son Observatoire du Centre Scientifique de Vignola, Route des Sanguinaires, le VENDREDI 17 MAI 2019 à 21h30.

Au programme de la soirée, exposé de Lucien LUCIANI, Président du Club, sur « Les Astronomes de la Renaissance – 1ère partie – de l’Antiquité à Copernic ».

Pour mieux comprendre la « révolution copernicienne » et les progrès scientifiques qui auront lieu durant la Renaissance, il est nécessaire de savoir où en étaient les connaissances scientifiques, et plus particulièrement astronomiques, à la fin du Moyen-Âge.

C’est la raison pour laquelle cette première partie sera consacrée à l’évolution de l’astronomie depuis Platon et Aristote jusqu’au milieu du XVème siècle.

La deuxième partie du sujet, qui sera consacrée à Tycho Brahe, Johannes Kepler et Galilée, fera l’objet d’un second Exposé qui sera présenté très prochainement.

.

Participation visiteurs : 3 € par personne.

Renseignements au 06.84.75.71.78.

Avr 20

DETERMINATION DE LA DATE DE PÂQUES par Pierre-François ACCIARI

Pierre François ACCIARI, membre du Club Ajaccien d’Astronomie, a beaucoup travaillé sur ce sujet et a brillamment présenté son exposé au public et au Club vendredi dernier (19 avril 2019).

Pour ceux qui n’ont pu y assister et pour tous ceux qui souhaitent, éventuellement, calculer les prochaines dates de Pâques, voici reproduit ci-dessous un résumé de son exposé et le résultat de ses recherches.

***

DETERMINATION DE LA DATE DE PÂQUES AVEC LES ELEMENTS DU COMPUT ECCLESIASTIQUE

INTRODUCTION :

Le calendrier que nous utilisons aujourd’hui est le calendrier grégorien. Celui-ci a été institué le 15 octobre 1582 à la demande du Pape Grégoire XIII par le Jésuite Christophorus Clavius, astronome et mathématicien allemand. Ce calendrier a fait suite au calendrier julien, réformé en 46 avant J.C. par Sosigène, astronome et mathématicien grec, à la demande de Jules César. Il entra en fonction le 1er janvier -45.

Pour calculer la date de Pâques, nous avons besoin de « l’épacte grégorienne », de la « lettre dominicale » et éventuellement du « nombre d’or ».

Au 5ème siècle avant notre ère, Méton, astronome et mathématicien grec, a découvert que 19 années solaires correspondaient à 235 lunaisons et qu’ainsi, tous les 19 ans, le cycle des phases de la Lune revenait exactement aux mêmes dates (à 1h27 près, soit 1 jour de décalage en trois siècles). Les 19 années de cycle, dit « cycle métonique » ont déterminé 19 « nombres d’or » qu’il ne faut pas confondre avec le nombre d’or mathématique qui est de 1,618, appelé phi et noté φ. Ce nombre s’est appelé « nombre d’or » car lorsque Méton a fait part de sa découverte lors des jeux olympiques de 453 avant J.C., les astronomes d’Athènes ont été tellement enthousiasmés par cette découverte qu’ils ont décidé de l’inscrire en chiffres d’or sur un des murs d’un temple d’Athéna. On appelle « nombre d’or » le rang d’une année dans le cycle de Méton.

Pour calculer ce nombre d’or il faut :

  • diviser l’année concernée par 19,
  • négliger les décimales et le reste de la division pour ne garder que le quotient entier,
  • multiplier ce quotient par 19,
  • retrancher le résultat de l’année concernée,
  • ajouter 1.

Exemple pour 2019 :

2019 ÷ 19 = 106,2631

106 X 19 = 2014

2019 – 2014 = 5

5 + 1 = 6

L’année 2019 est la sixième année du cycle de Méton.

Autre calcul du nombre d’or :

  • diviser l’année concerné par 19,
  • ne garder que le reste de la division,
  • ajouter 1.

Exemple : 2019 ÷ 19 = 106,2631 reste 5

5 + 1 = 6.

Il faut remarquer que 106 X 19 = 2014 détermine le début du cycle. 2014 est donc l’année n° 1 du cycle dans lequel se trouve l’année 2019. Entre 2014 et 2032, toutes les divisions par 19 auront un quotient entier égal à 106.

.

Qu’est-ce que l’épacte ?

C’est l’âge de la Lune au 1er janvier – 1, et ce, dans les calendriers julien et grégorien.

Pour calculer l’épacte grégorienne, il faut d’abord calculer l’épacte julienne.

Pour cela il faut :

  • diviser l’année concernée par 19,
  • prendre le reste de cette division,
  • le multiplier par 11 (différence de jours entre année lunaire et solaire),
  • ajouter 8 (1ère épacte julienne du cycle de Méton),
  • diviser par 30 (lunaison).

Le reste de cette division est l’épacte recherchée.

Exemple pour 2019 :

2019 ÷ 19 = 106, reste 5

5 X 11 = 55 + 8 = 63

63 ÷ 30 = 2, reste 3

L’épacte julienne de 2019 est 3.

En ce qui concerne les épactes des années 1 et 2 du cycle de Méton, les restes étant 0 et 1, cette opération ne peut être divisée par 30 et on garde le chiffre trouvé sans faire la division.

Exemple :

– Sur l’année « 1 », le reste est de « 0 ».

0 X 11 = 0

0 + 8 = 8, non divisible par 30, donc on garde « 8 ».

Sur l’année « 2 », le reste de la division est de « 1 ».

1 X 11 = 11

11 + 8 = 19, non divisible par 30, donc on garde « 19.

Ainsi, la suite des épactes juliennes est la suivante :

8, 19, 30 (donc 0), 11, 22, 33 (donc 3), 14, 25, 36 (donc 6), 17, 28, 39 (donc 9), 20, 31 (donc 1), 12, 23, 34 (donc 4), 15, 26.

Pourquoi cette progression de 11 chaque année ? car 11 est la différence entre l’année lunaire de 354 jours et l’année solaire de 365 jours.

.

Pour calculer l’épacte grégorienne, il faut utiliser la formule suivante :

Au nombre 23 (différence entre épacte julienne et grégorienne après la réforme du calendrier) on ajoute l’épacte julienne, puis l’équation lunaire (qui détermine les phases de Lune), on retranche l’équation solaire (ensemble des procédés qui permettent au calendrier de respecter le rythme des saisons).

Pour information, les équations lunaires et solaires changent environ tous les 300 ans. Jusqu’en 2099, les équations lunaires et solaires seront respectivement de 1 et 3. A partir de 2100 et pour environ 300 ans, l’équation lunaire sera de 2 et l’équation solaire de 4.

Exemple de calcul d’épacte grégorienne pour 2019 avec la formule universelle :

23 ÷ 3 (épacte julienne) + 1 (équation lunaire) – 3 (équation solaire) = 24

L’épacte de l’année 2019 est de 24.

Si le résultat est supérieur à 30, on remet le compteur à zéro en retirant 30 du résultat.

Exemple : 23 + 11 + 1 – 3 = 32 d’où 32 – 30 = 2.

.

On peut également calculer l’épacte de l’année suivante d’une autre manière. Le 1er janvier et le 31 décembre ont le même jour de la semaine.

Exemple : pour l’année 2019, le 1er janvier est un mardi. 52 semaines représentent 364 jours (52 X 7). Le 364ème jour est le lundi 30 décembre qui finit la 52ème semaine. Le 31 décembre, qui commence la 53ème semaine, est donc un mardi et le 1er janvier 2020 est un mercredi.

Si on veut calculer l’épacte de l’année suivante (2020), on procède comme suit :

On prend les 354 jours de l’année lunaire auxquels on ajoute les 6 premiers jours de l’année (1ère Nouvelle Lune le 6 janvier 2019), on obtient 360. Il manque 5 jours à l’année solaire (365). L’épacte pour 2020 sera donc de « 5 ». Donc la dernière Nouvelle Lune de 2019 sera le 26 décembre car 31 – 5 = 26.

.

Ainsi, la suite des épactes grégoriennes est la suivante :

29, 40 (donc 10), 21, 32 (donc 2), 13, 24, 35 (donc 5), 16, 27, 38 (donc 8), 19, 30 (donc 0), 11, 22, 33 (donc 3), 14, 25, 36 (donc 6) et 17.

.

On remarquera que comme pour les épactes juliennes, les épactes grégoriennes ont une progression de 11 (différence entre année solaire et année lunaire) d’une année sur l’autre.

Contrôle avec un calendrier sous les yeux : la dernière Nouvelle Lune de 2018 était le 7 décembre. Du 7 décembre au 1er janvier il y a 25 jours – 1 = 24.

.

Qu’est-ce que la lettre dominicale ?

C’est la lettre attribuée à tous les dimanches de l’année concernée, sachant que la lettre A est  toujours attribuée au 1er janvier.  Les sept premières lettres de l’alphabet sont assimilées aux sept premiers chiffres et matérialisées ainsi :

A = 1, B = 2, C = 3, D = 4, E = 5, F = 6, G = 7.

Pour trouver la lettre dominicale (L) dans le calendrier grégorien, la formule est la suivante :

L = 7 – reste 〈 (N (année concernée) + N ÷ 4 + N ÷ 400 – N ÷ 100 + 6) ÷ 7 〉

Exemple pour l’année 2019 :

L = 7 – reste 〈 (2019 + 2019/4 + 2019/400 – 2019/100 + 6) ÷ 7 〉

L = 7 – reste 〈 (2019 + 504 + 5 – 20 + 6) ÷ 7 〉

L = 7 – reste (2514 ÷ 7)

L = 7 – 1 = 6

Le chiffre « 6 » correspond à la lettre F .

Puisque le dimanche est un F, le lundi est un G et le mardi est un A. Donc, le 1er janvier de l’année 2019 est un mardi.

.

Autre calcul de la lettre dominicale  grégorienne :

Exemple pour l’année 1805 (Austerlitz, oblige) :

On sépare le quantième de l’année en deux parties : la partie « séculaire » et la partie « annuelle ». Pour l’année 1805 on obtient, partie séculaire « 18 », partie annuelle « 05 ».

On calcule ensuite le Nombre Caractéristique Annuel (N.C.A.) puis le Nombre Caractéristique Séculaire (N.C.S.) et on ajoute les deux.

.

– N.C.S. : on divise la partie séculaire par 4 et on garde le reste. On multiplie ce reste par 2 et on le retranche à 6 (postulat).

18 (partie séculaire) ÷ 4 = 4 reste 2

Donc N.C.S. = 6 – (2 X 2) = 6 – 4 = 2.           N.C.S. = 2.

.

N.C.A. : on prend la partie annuelle et on lui ajoute le quotient de son quart.

05 (partie annuelle) + (5 ÷ 4) = 5 + 1 = 6.           N.C.A. = 6.

.

N.C.S. + N.C.A. = 2 + 6 = 8. On divise ce résultat par 7 soit 8 ÷ 7 reste 1. On retranche ce reste à 7 soit 7 – 1 = 6.

La 6ème lettre de notre alphabet étant le F, la lettre dominicale de l’année 1805 est « F« . Puisque le dimanche a la lettre F et que l’on attribue toujours la lettre A au 1er jour de l’année, on obtient la suite suivante : dimanche = F, lundi = G, mardi = A. Le 1er janvier 1805 a donc été un mardi.

.

Calcul de la lettre dominicale pour une année avant l’ère chrétienne, par exemple – 384.

Partie séculaire : -3, Partie annuelle : 84.

Pour ce qui est du N.C.S. on prend le chiffre -3 auquel on retranche 1, ce qui donne -3 – 1 = -4. A ce résultat on retranche 18 (postulat), ce qui donne 18 – (-4) = 22.

Pour calculer le N.C.A. il faut retrancher la partie annuelle à 100, soit 100 – 84 = 16. N.C.A. = 16 + (16 ÷ 4) = 16 + 4 = 20.

N.C.A + N.C.S. = 20 + 22 = 42.

On divise ce résultat par 7 et on garde le reste, soit 42 ÷ 7 = 6 reste 0.

On retranche ce résultat de 7 et obtient : 7 – 0 = 7.

La lettre dominicale est donc le G et le 1er janvier de l’année – 384 a donc été un lundi.

.

Pour les années bissextiles, l’année est divisée en deux : d’une part du 1er janvier au 29 février et, d’autre part, du 1er mars au 31 décembre.

Si l’on prend comme exemple l’année 2020, la lettre dominicale est le D. Il faut prendre la lettre suivante, le E, et la placer devant le D. Ce qui donne ED. La lettre dominicale des deux premiers mois, janvier et février, sera le E. Le 29 février tombe toujours avec la lettre D car le 1er janvier par définition étant toujours un A, donc le 29 février étant le 60ème jour, on reprend le même calcul, 7 X 8 = 56, il manque 4 jours pour arriver à 60. Ainsi, le 57ème jour est donc toujours un A et le 60ème jour toujours un D. C’est immuable.

Pour récupérer le jour supplémentaire de l’année bissextile, on attribue toujours au 1er mars la lettre D, puis on reprend le cycle normal des lettres dominicales de l’année.

.

L’épacte grégorienne du mois de mars est la même que celle du 1er janvier. Le 1er janvier étant un mardi et l’épacte étant de 24, la première Nouvelle Lune de l’année 2019 est 30 (cycle lunaire) – 24 = 6. Donc la première Nouvelle Lune de 2019 sera le 6 janvier et ce sera un dimanche.

Entre le 1er janvier et le 1er mars il y a 59 jours. Si l’on prend le nombre de jours par semaine et que l’on multiplie par 8 on obtient 56. Il manque donc 3 jours. Le 1er mars est donc un vendredi. La première Nouvelle Lune de mars (l’épacte étant la même en janvier et en mars) sera le 6 mars. Le 1er mars étant un vendredi, le 6 mars sera un mercredi.

.

La date de Pâques.

Lors du Concile de Nicée en 325 ap. J.C., il a été établi que la date de Pâques serait « le 1er dimanche qui suit le 14ème jour de la Lune quand celle-ci atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après ». Cette Lune est dite « ecclésiastique » (Lune fictive moyenne) et il ne faut pas la confondre avec la Lune astronomique.

Le 6 mars étant un mercredi, 14 jours plus tard ce sera le mercredi 20 mars. Par rapport à la définition, il est trop tôt d’un jour et il nous faut alors prendre la Nouvelle Lune suivante.

Donc, si au 6 mars on ajoute 30 jours, la Nouvelle Lune suivante sera le 5 avril.

Si l’on prend 4 semaines de 7 jours = 28 jours, on arrive au mercredi 3 avril. Donc le 5 avril sera un vendredi. 14 jours plus tard ce sera le vendredi 19 avril et le dimanche suivant, le 21 avril sera le dimanche de Pâques.

Si le 21 mars était tombé un dimanche, Pâques aurait été le 28 mars. Si le 21 mars était tombé un samedi, Pâques aurait été le lendemain 22 mars.

Quoiqu’il en soit, Pâques est toujours situé entre le 22 mars et le 25 avril.

.

La date de Pâques détermine de nombreuses fêtes religieuses :

  • Mardi Gras : 47 jours avant Pâques. Dernier jour de la semaine des 7 jours « gras » annonçant le carême.
  • Les Cendres : toujours un mercredi. 46 jours avant Pâques. On brule les rameaux de l’année passée.
  • Le Carême : 40 jours de jeûne commençant le 1er dimanche qui suit les Cendres et se terminant le jeudi Saint et en rapport avec les 40 jours de Jésus dans le désert.
  • Les Rameaux : C’est le dimanche qui précède Pâques. Il débute la semaine sainte.
  • Le Jeudi Saint : dernier repas de Jésus avec ses apôtres, appelé « La Cène ».
  • Le Vendredi Saint : Crucifixion de Jésus.
  • Le Samedi Saint : c’est le jour du silence, de l’attente et du recueillement.
  • Dimanche de Pâques : Résurrection de Jésus. C’est le jour le plus important de la chrétienté.
  • Jeudi de l’Ascension : 40 jours après le dimanche de Pâques en comptant celui-ci. Il correspond à la montée au ciel de Jésus.
  • Pentecôte : toujours un dimanche, 50 jours après le dimanche de Pâques en comptant celui-ci. C’est le jour de la descente de l’Esprit Saint vers les apôtres.
  • La Trinité : toujours un dimanche, 57 jours après le dimanche de Pâques en comptant celui-ci. Elle représente le Dieu unique en 3 personnes : le Père, le Fils et le Saint Esprit.
  • La Fête-Dieu : c’est la fête du Saint-Sacrement. En France, elle est fêtée le dimanche, 63 jours après Pâques. Dans l’église anglicane, elle est fêtée le jeudi qui suit la Trinité soit 60 jours après Pâques. Elle célèbre la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l’Eucharistie, à savoir le pain (corps du Christ) et le vin (sang du Christ).

.

Calcul de l’âge de la Lune.

On peut calculer l’âge de la Lune de la façon suivante : on part du 1er mars et on ajoute le nombre de jours séparant le 1er mars de la date qui nous intéresse. A ce nombre-là on ajoute l’épacte de l’année concernée et on divise par 29,53 (lunaison). Le reste de cette division est l’âge de la Lune à la date recherchée.

Exemple : Quel est l’âge de la Lune le 15 avril 2019 ?

Du 1er mars au 15 avril il y a 45 jours. A ce nombre on ajoute 24 (épacte 2019), ce qui donne 69. On divise ce nombre par 29,53. On obtient un reste égal à 9,94 qui, arrondi au supérieur, soit 10, nous donne l’âge de la Lune à la date voulue.

Donc, le 15 avril 2019 la Lune a 10 jours et la Nouvelle Lune d’avril est le 5 de ce mois.

.

Détermination du jour de la semaine pour l’année 2019 :

On attribue aux 7 jours de la semaine un chiffre. Donc dimanche = 0, lundi = 1, mardi = 2 ….. samedi = 6.

Le nombre caractéristique du mois, N.C.M., est déterminé par le postulat suivant :

J  F  M  A  M  J  Ju  A  S  O  N  D

___________________________

0  3  3  6   1   4    6   2  5  0   3   5

.

Pour les années bissextiles, janvier est égal à 6 et février à 2, les autres ne bougent pas.

Le jour de la semaine est déterminé ainsi : je jour donné + N.C.M. + N.C.A. + N.C.S.

Exemple : 19 avril 2019 = 19 + 6 (N.C.M.) + 23 (N.C.A.) + 6 (N.C.S.) = 54.

On divise 54 par 7 et on obtient 7, reste 5. Le chiffre 5 correspond au vendredi. Donc le 19 avril est un vendredi.

.

Calcul de l’âge de la Lune à 1 jour près :

On attribue aux mois de l’année les chiffres suivants :

J  F  M  A  M  J  Ju  A  S  O  N  D

____________________________

0  1  0   1   2  3   4    5   7  8  9  10

L’âge de la Lune est la somme du jour donné, du chiffre du mois et de l’épacte.

Exemple pour le 19 avril 2019 : 19 + 1 + 24 = 44. A ce résultat on retranche 30 (lunaison) et on obtient l’age de la Lune soit 44 – 30 = 14. Donc le 19 avril 2019 la Lune a 14 jours (à 1 jour près).

.

Pierre-François ACCIARI, Club Ajaccien d’Astronomie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Avr 16

« LA DATE DE PAQUES » le VENDREDI 19 AVRIL 2019

Le Club Ajaccien d’Astronomie accueillera le public à son Observatoire du Centre Scientifique de Vignola, Route des sanguinaires, le VENDREDI 19 AVRIL 2019 à 21h30.

.

Au programme  de la soirée, exposé de Pierre-François ACCIARI, membre du Club, sur la détermination de la date de Pâques avec les éléments du « comput ecclésiastique » : « épacte », « nombre d’or » et « lettre dominicale ».

Pourquoi, cette année, Pâques est célébrée le 21 avril et non le 24 mars ? réponse vendredi.

Participation visiteurs : 3 € par personne.

Renseignements au 06.84.75.71.78 ou 06.11.58.12.18.

Fév 14

PHOTO ECLIPSE TOTALE DE LUNE du 21 JANVIER 2019

ECLIPSE de LUNE 21 Janvier 2019Petit souvenir de la dernière éclipse totale de Lune du 21 janvier 2019.

Photo prise par notre ami Jean Paul SERRA-TOSIO.

Jean Paul est le gendre de Mr Pierre SALORT, Président d’Honneur et membre fondateur du Club Ajaccien d’Astronomie, qui nous a quitté en 2016 pour rejoindre les étoiles qu’il aimait tant.

Fév 13

« LE CALENDRIER HÉBRAÏQUE » le VENDREDI 22 MARS 2019

mozaique calendrier hébraïque - Copie(Mozaïque représentant le cycle des douze mois du zodiaque hébraïque, période byzantine, inscriptions hébraïques).

Le Club Ajaccien d’Astronomie informe le public que le vendredi 22 mars 2019, Robert VIDEMONT, membre du Club, animera une conférence sur le thème « le calendrier hébraïque » à l’Observatoire du Centre Scientifique de Vignola.

La soirée débutera à 21h30.

 

Participation visiteurs : 3 € par personne.

Renseignements au 06.11.58.12.18.

 

 

Articles plus anciens «